Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Les zones de tranquillité en passe de concrétisation

24 oct. 2013

Après une période de réflexion et de concertation pour définir le concept de "zone de tranquillité", élaborer ses moyens d’application et l’adapter aux besoins, méthodes et problématiques françaises, le projet est sur le point de passer à l’action !

Le Comité de pilotage ainsi que le groupe de travail bénévole ont réfléchi durant plusieurs mois pour imaginer une traduction territoriale de ce qu’est le concept philosophique de tranquillité pour un être humain au cœur des grands espaces de nature. Les Zones de tranquillité sont un projet de gouvernance locale, qui se co-construit selon des principes rassemblés dans le cahier des charges ZdT (Zones de tranquillité). Ce projet local s’appuie sur une évaluation basée sur les critères de tranquillité selon les cinq sens humains et un diagnostic territorial. Il permet aux élus territoriaux de mettre en place une sélection de mesures, sélectionnées dans une liste de propositions dans le cahier des charges ZdT, ayant pour objet de valoriser la "tranquillité" du lieu. Lorsque le projet local est validé et que le diagnostic territorial est positif au regard des critères de tranquillité, le territoire peut être labellisé « Zone de tranquillité » sur le périmètre qu’il aura lui-même sélectionné.

Réuni le mercredi 9 octobre, le Comité de Pilotage a marqué son engagement à passer à l’action par la mise en place d’une zone de tranquillité test, au minimum, en cette année 2014. Maintenant que la définition et les outils d’application sont avancés, ne reste plus qu’à essayer une application concrète de la théorie sur le terrain. Cette phase à pour objectif de matérialiser le projet, mais aussi de finaliser, en concertation avec les acteurs concernés (élus territoriaux), le cadrage du projet : consolidation du cahier des charges, restructuration des appels à projets interrégionaux, articulation de la labellisation.

Le Comité de pilotage ainsi que le groupe de travail bénévole se concentre dès à présent sur le travail avec quelques territoires identifiés comme potentiellement intéressés :

  • Le Parc naturel régional du Lubéron (Lure et le programme Man and Biosphere)
  • La Combe Madame en Belledonne
  • Les communes de Granier et Cellier en Beaufortain
  • Le Parc naturel régional de Chartreuse (Grande Chartreuse)

Les zones de tranquillité sont notamment un mode de gestion partagé et co-construit, un projet basé sur un aspect d’avenir, un moyen pour les acteurs locaux d’investir le projet à leur propre manière – de l’utiliser en fonction de leurs propres besoins.

JPEG - 48.5 ko

Diffuser cet article :


Partager