Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Montagne 2040 : une restitution en forme de point de départ !

28 juin 2013

JPEG - 123.6 ko
En janvier 2012, la Région Rhône-Alpes lançait la réflexion Montagne 2040. La Région s’interrogeait ainsi sur la pertinence du modèle de développement actuel face aux incertitudes en matière de changement climatique global, de ressources disponibles et de fragilité des économies montagnardes.

Ce 25 juin, Jean-Jack Queyranne, président de la Région, Claude Comet, conseillère déléguée au tourisme et à la montagne, et Sarah Boukaala, conseillère déléguée à la jeunesse, présidaient à la restitution des réflexions issues de cet exercice innovant de prospective territoriale, au cœur duquel les jeunes générations avaient été associées aux côtés de plus classiques « experts ».

Les réflexions ont notamment mis en avant les éléments suivant :

  • Reconnaissance de la fragilité environnementale du milieu montagnard ;
  • Prise de conscience de l’impact du changement climatique et de l’amenuisent des ressources naturelles ;
  • Mise en exergue des inégalités territoriales.

Face à ces constats, la Région Rhône-Alpes a identifié trois grands axes prioritaires :

  • préserver, respecter et valoriser les ressources de la montagne ;
  • maintenir et développer des activités en montagne (par la formation, le soutien à la diversification des activités et la promotion de la montagne auprès des jeunes) ;
  • favoriser les lieux et les projets de territoire.

La mise en œuvre opérationnelle de ces axes se décline en quatre propositions :

  • continuer à associer tous les acteurs via la création d’un Conseil de la montagne ;
  • asseoir la réflexion menée par un manifeste ;
  • créer une labellisation « Montagne 2040 » ;
  • porter la réflexion au niveau européen.

À la fin de cette restitution, un débat radiodiffusé en direct à réuni Jean-Jack Queyranne, Claude Comet, l’une des étudiantes ayant participé à la démarche de concertation, le directeur du Cluster Montagne —l’association qui accompagne les acteurs français de l’aménagement en montagne―, et Frédi Meignan, le président de Mountain Wilderness.

Pour aller plus loin :

- Consultez le discours de conclusion du président Queyranne
- Consultez le document de restitution de Montagne 2040

Diffuser cet article :


Partager