Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Soldes d’hiver : Heliski en promo sur France 2 !

28 févr. 2011

Pendant que certains songent à supprimer totalement la publicité des chaînes publiques, d’autres anticipent cette crise culturelle. Ainsi, vendredi 18 février dans l’émission Télématin animée par Thierry Beccaro, on pouvait admirer un vrai-faux spot de pub de 5 minutes digne des productions France Montagnes, avec de vrais champs de poudreuse, des faux chalets, et un bon vieux grand-père contant l’histoire d’une station de ski. En l’occurrence, La Rosière.
http://telematin.france2.fr/?page=c...Dans sa rubrique Découverte/Nature (sic), Marie-Dominique Perrin présente la station savoyarde qui fête en 2011 le 50e anniversaire de sa création. Et manifestement ce n’est pas l’âge de raison comme le souligne la journaliste (mais peut-on encore lui attribuer ce titre ?). En tout cas pas celui de la vertu, car le reportage vante une « spécialité unique en France » : l’Heliski... A grand renfort d’images suggestives, vivez quelques instants de pur bonheur. Grisant. Ça donne envie, et c’est cela le problème.
Car problème il y a : cette activité est interdite en France par la Loi au titre de l’article L 363-1 du code de l’environnement. Je suis allé vérifier, les missions de la télévision publique française sont définies par un ensemble de textes européens et français, directives, lois, décrets, les cahiers des missions et des charges, qui précisent les obligations de chacune des sociétés qui composent France Télévisions, les décisions et les recommandations du CSA, ainsi qu’au travers des programmes et des dispositifs élaborés par les chaînes elles-mêmes. Des chartes de journalistes précisent également diverses règles en matière d’information.
Parmi ces missions : servir l’intérêt général, le lien social, le pluralisme, plus généralement donner des exemples et assurer une certaine éducation populaire. En disant ça, on ne peut pas imaginer que la télévision publique française puisse encourager la pratique d’une activité illégale, en dehors de notre territoire. Et pourtant si.
Naturellement, nos associations s’indignent et interpellent le Président de France Télévision, M. Rémy Pflimlin. Naturellement, nous lui disons avec des mots doux que l’hélico atteint rapidement des sommets de nuisances environnementales et de gâchis, que la télévision a un rôle important à jouer dans l’émancipation du citoyen, et l’apprentissage du monde qui nous entoure ; que le reportage dont il est question n’est pas acceptable. Et nous sommes, forcément, un peu négatifs.
Mais peut-être, nous les écolos, on prend tout au premier degré. C’est vrai ça. Finalement, avec tous les messages que l’on entend sur le développement durable et l’écologie, je me dis que ce reportage a du être fait sur le ton de l’humour... Bien joué France Télévision ! Et merci du fond du cœur, pour nous faire rêver, pour nous montrer qu’un monde sans limite est encore possible. J’ai hâte de voir la prochaine émission vantant les mérites de l’alcool au volant et l’excès de vitesse...
Thomas Guiblain.

Diffuser cet article :


Partager