Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Voyage sur les 212

18 févr. 2014
JPEG - 36.8 ko
Crédits photos
© Nathalie Julien

Le Voyage sur les 212 est une expédition fédératrice à caractère social et écologique. Elle est un clin d’œil à Patrick Berhault disparu il y a exactement 10 ans dans un projet similaire. Elle est soutenue par la famille Berhault, par Robert Flematti pour l’histoire géographique et par Mountain Wilderness pour son éthique rigoureuse.
Le défi de base est d’enchaîner les 212 sommets pyrénéens de plus de 3000 mètres. C’est une ligne de conduite, un prétexte. L’objectif de ce projet est surtout de relancer l’activité montagne sur la chaîne des Pyrénées, rapprocher les hommes de leur milieu…

Évidemment, une longue itinérance en montagne est plus compliquée physiquement, logistiquement etc. qu’une simple balade en journée ou qu’une simple nuit en refuge. Mais on ne peut pas s’intégrer dans la nature en restant au bord de la route. Pour s’harmoniser avec le décor, recevoir l’émerveillement et s’y attacher, il faut se donner à Elle. Le contact direct et durable est capital. Elle est nous et nous sommes Elle. Nous ne sommes pas le fruit de machines ! Je suis persuadé que si l’on pose la question « de quel côté se lève le soleil, de quel côté se couche-t-il ? » à une population exclusivement citadine, très peu sauront y répondre. C’est normal, pour être au courant, il faut assister au spectacle…

Il faut encourager les gens à cet esprit d’aventure. Les technologies actuelles ne nous connectent pas, elles nous coupent de tout. Elles nous envahissent tellement, qu’elles nous donnent l’impression de faire une chose extraordinaire lorsqu’on sort des terrains aseptisés. C’est pourtant bien légitime ! Notre société passe sûrement à côté de l’essentiel. Peut-être qu’elle a besoin d’une remise en question en profondeur.

Mis à part éventuellement pour l’entraînement rigoureux et la préparation logistique colossale que ce projet-ci demande, pour le reste je n’ai strictement aucun mérite. Sachant que je ne m’impose aucune contrainte de vitesse dans ce périple, je fais quelque chose de 100% naturel. C’est le principal message que j’essaie de faire passer. C’est la raison pour laquelle je veux un suivi Internet complet, et surtout interactif pour qu’il ne devienne pas une fin en soi et que les « suiveurs » ne le soient pas. Pour qu’ils se prennent en main et profitent de la proximité géographique de cette expédition afin de participer sur le terrain.
J’ai déjà vécu des expériences similaires, alors cette fois je ne veux pas enchaîner des sommets dans mon coin. En ce qui me concerne, je ne ressens plus un grand intérêt à cela. Je recherche le partage utile : l’esprit de cordée me tient beaucoup à cœur, il est la base de cette aventure.

Ce projet a été conçu pour tous, pour nous, pour vous… ne passez pas à côté !

- Suivez l’aventure sur www.voyagesurles212.com

Par Romain Da Fonseca

Diffuser cet article :


Partager