Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Piau-Engaly (65) : Non à l’extension de la station !

7 mars 2011

Cette station des Hautes-Pyrénées fait l’objet d’un étonnant projet d’extension : créer un accès à la station depuis le débouché français du tunnel Bielsa-Aragnouet afin de faciliter l’accès à la clientèle espagnole, et ainsi développer le tourisme hivernal dans la région espagnole du Sobrarbe. Mais cela nécessite le franchissement de deux crêtes, du vallon des Aiguillettes et de la vallée de la Géla, et la création ex-nihilo d’un minimum d’aménagements touristiques dont la sortie du tunnel est actuellement totalement dépourvue. Pour cela trois remontées mécaniques, quelques nouvelles pistes convergeant vers un même point, équipées jusqu’en haut de canons à neige, une retenue d’eau, un restaurant d’altitude sont prévus. Enfin un parking payant (dont le prix vise à dissuader les skieurs français de passer par cet accès) et des bâtiments d’accueil seraient créés à proximité du tunnel, ce qui nécessiterait un nouveau tracé de la route.
Cependant, aucune piste de ski ne descendrait de Piau-Engaly vers la vallée de la Géla car ce versant est très abrupt. Cela limiterait donc considérablement l’intérêt sportif de ces nouvelles pistes, isolées du reste de la station, à laquelle elles ne seraient reliées que par une remontée traversant la vallée de la Géla.
La vallée de la Géla, qui se termine par la Muraille de Baroude, un des sites spectaculaires du Parc National, serait ainsi barrée par une remontée mécanique. En effet les remontées prévues passeraient à quelques centaines de mètres des limites du coeur de parc.
Ce projet, sous le prétexte de rentabiliser des « lits » peu utilisés l’hiver, notamment le parc immobilier qui s’est développé à Bielsa (versant espagnol), saccagerait définitivement deux vallées directement situées aux abords immédiats du Parc National des Pyrénées et du site "Pyrénées-Mont Perdu" classé au Patrimoine Mondial par l’UNESCO.
Mountain Wilderness oeuvre sans relâche pour montrer qu’il existe bien d’autres façons de jouir de la montagne en hiver, qui ne nécessitent pas des aménagements aussi lourds et aux impacts irréversibles. D’autres stratégies existent. De nombreux territoires ont déjà compris que la diversification des ressources touristiques, par la valorisation patrimoniale et les sports de nature notamment, permet d’allonger les saisons touristiques et de promouvoir le séjour des visiteurs de manière significative.
Mountain Wilderness dénonce dans ce projet le principe de la fuite en avant qui fait que l’on construit de nouveaux domaines skiables pour rentabiliser ceux qui existent déjà, ou pour faire concurrence aux stations voisines, dans une spirale sans fin. Nous dénonçons le paradoxe de notre société, qui finance des observatoires du changement climatique montrant que la durée annuelle de l’enneigement pourrait se réduire d’un mois dans les Pyrénées(1), en même temps qu’elle participe largement au financement de nouveaux équipements de ski, pour un coût toujours plus élevé puisqu’il faut équiper les pistes de canons à neige jusqu’aux sommets !
Dans la vallée d’Aure, des habitants ont constitué une association qui s’oppose à ce projet d’extension.
Signez la pétition lancée par l’association locale !
http://www.sauvons-la-gela.org/
En Espagne, on s’inquiète également(2) et une coordination transfrontalière des différentes associations se met en place pour réaliser des actions communes contre la réalisation de ce projet.
Mountain Wilderness se mobilise aux côtés des autres associations contre ce projet. Rejoignez-nous !
Anne Ille-Briere et Dominique Briere


1. entraînant une diminution d’un quart du chiffre d’affaire des stations de moyenne montagne.
Consulter le site de l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique : http://climat.sig-pyrenees.net/que-faut-il-craindre-/pour-leconomie/18-un-avenir-incertain-pour-les-domaines-skiables.html
2. En Aragon d’importantes extensions des stations ont été réalisées ces dernières années, jusqu’aux limites du Parc National des Pyrénées, à vue du Pic du Midi d’Ossau, et un projet d’extension de la station de Cerler est en cours. Plus d’infos sur : htttp ://plataformamontanas.es

Diffuser cet article :


Partager