Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Villes et villages étoilés : des communes de montagne gagnent leurs galons !

10 févr. 2014
JPEG - 97.3 ko
Crédits photos
© Guillaume Blanc

Il est une atteinte à l’environnement à laquelle nous sommes en général bien peu sensible : la pollution lumineuse liée à l’éclairage nocturne. Nous sommes tellement conditionnés qu’on s’étonne de trouver un trottoir ou un parking dans le noir. Ne plus voir les étoiles dès qu’une parcelle de civilisation existe semble passé dans les mœurs.

Pourtant quel plaisir intense que de pouvoir contempler le firmament en levant la tête vers le ciel ! Le montagnard le sait que trop bien. Indépendamment de notre propre curiosité et bien-être, l’éclairage de la nuit pose des problèmes écologiques en perturbant les cycles de certains animaux. Sans parler de la gabegie énergétique.

L’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes (ANPCEN) s’efforce de lutter contre l’éclairage inutile, militant pour un éclairage raisonné. Il est en effet tout à fait possible d’éclairer nos pas sans pour autant éclairer le ciel. Et d’éviter d’illuminer le bitume stupidement. Pour inciter les communes à gérer intelligemment leur éclairage, l’ANPCEN a mis en place un label, « Villes et Villages Étoilés » avec cinq échelons différents, « étoiles » décernées lors d’un concours.

L’édition 2013 a permis de labelliser 183 communes françaises, dont un certain nombre en montagne. Parmi elles, notons la Motte-en-Champsaur, commune du Parc national des Écrins dans les Hautes-Alpes, qui a obtenu trois étoiles et la mention spéciale "Parc National". Les Pyrénées ne sont pas en reste, avec Mantet, dans les Pyrénées Orientales quatre étoiles et prix du "Parc Régional" puisqu’elle se trouve dans le Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes. Les montagnes restent un endroit privilégié pour admirer le ciel nocturne : quel plaisir de sortir du refuge avant l’aube pour marcher sous une myriade d’étoiles. Faisons en sorte qu’elles le restent.

Diffuser cet article :


Partager