Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

MW engagée pour une politique de la montagne... à vivre !

2 avr. 2015

Descendue des montagnes des quatre coins de France, c’est au cœur de la capitale que Mountain Wilderness a orchestré deux jours d’événements-rencontre avec les Parisiens et adhérents de tous horizons. Au Palais du Luxembourg, notre association a été à l’initiative d’un important débat portant sur la politique nationale de la montagne. Y ont participé aux côtés de MW, France Nature Environnement (FNE), la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM), l’Association nationale des élus de Montagne (ANEM), le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), Annie David, sénatrice et membre du Conseil national de la Montagne, et Bernadette Laclais, députée en mission auprès du Premier ministre en vue de l’élaboration d’un acte II de la « loi Montagne ». Trente après l’adoption de la première loi Montagne, l’élaboration de son acte II est bel et bien en marche. L’objectif : faire des montagnes de France de véritables « montagnes à vivre » !

Représentés par notre président, Frédi Meignan, et sous le regard malicieux de Robert de Caumont, le rapporteur de la loi montagne de 1985, nous avons pris part à cette réflexion majeure pour nos territoires montagnards, en réitérant notre engagement en tant que partie-prenante face aux enjeux de la montagne sur la scène nationale. En accord avec nos convictions, nous avons exposé nos priorités et nos axes forts pour l’élaboration de cet acte II, au cœur desquelles la spécificité des montagnes n’est plus vue comme un handicap mais comme source de véritables atouts ! Le message de MW est clair et volontaire : notre association en appelle à l’union des énergies et des engagements individuels et porte un message optimiste dans sa vision de l’avenir des territoires montagnards.

Ainsi, Mountain Wilderness a fédéré autour de ses propres réflexions les grands acteurs de la montagne et de l’environnement que sont la FFCAM, FNE, l’UICN, CIPRA France, la Coordination Montagne, la Mission Montagne de la Ligue de Protection des Oiseaux, le Pôle Alpin d’étude et de recherche pour la prévention des Risques Naturels et le WWF, pour produire une analyse et construire une première série de propositions, qui ont été rassemblées au sein d’un document intitulé «  PDF - 949.6 ko Acte II de la loi Montagne : Quelles politiques demain pour une Montagne à Vivre ?  ». Un exemplaire en a été remis à Madame la députée Laclais et aux services de l’État qui l’accompagnent dans sa mission, avec l’engagement de continuer à échanger pour construire ensemble le meilleur projet possible. Nos propositions s’articulent autour de cinq grands thèmes :

  1. Changer le modèle économique pour la montagne et la moyenne montagne ;
  2. Préserver le potentiel de « haute qualité environnementale » des espaces montagnards ;
  3. Faire participer la montagne à la transition énergétique ;
  4. Sauvegarder et renforcer les services en montagne ;
  5. Maintenir une gouvernance spécifique à la montagne.

C’est donc d’un pied dynamique et militant que nous amorçons cette élaboration de l’acte II de la loi montagne. Nous vous tiendrons très prochainement informés de l’avancée de nos réflexions et contributions sur ce sujet d’avenir.

- Lire la contribution inter-associative " PDF - 949.6 ko Acte II de la loi Montagne : Quelles politiques demain pour une Montagne à Vivre ?

Passeurs de montagne … à Paris !

Dans un même mouvement, Mountain Wilderness a réalisé une belle action de sensibilisation à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « Montagnes de France » qui a su afficher les paysages montagnardes dans toute leur diversité et pluralité sur les grilles du jardin du Luxembourg. Décidés à apporter aux passants curieux un peu de l’air pur des sommets, bénévoles et salariés de l’association ont joué les « passeurs de montagnes » le temps de quelques heures. Équipés de casques et de frontales prêtés par notre partenaire la Fondation Petzl, ils ont embrassé les foules pressées pour répandre « l’esprit montagne » et partager un peu de la wilderness qui nous est si chère !

Assemblée générale à Longchamp

Le dimanche, l’Assemblée générale s’est tenue au siège du WWF, dans un écrin de verdure en bordure des pelouses de l’hippodrome de Longchamp. Dans la bonne humeur générale, les membres du Bureau de Mountain Wilderness ont présenté le bilan 2014 des actions de l’association : un bilan véritablement porteur d’espoir grâce à l’engagement de l’équipe de MW : bénévoles, administrateurs et salariés réunis. Que ce soit sur le fond des actions (lire le PDF - 1.2 Mo Rapport d’activités 2014 ) ou sur la gestion globale de la structure, 2014 a été une bonne année. Notre association a notamment su maintenir son niveau de financement public et ce malgré un contexte difficile et également renforcer ses partenariats privés historiques comme celui établie avec la Fondation Petzl ou encore avec Patagonia.

Suite à la présentation de nos actions 2015 (lire le PDF - 1.1 Mo Programme d’actions 2015 ), l’Assemblée générale a procédé à l’élection du nouveau Conseil d’administration de Mountain Wilderness (découvrir le CA de MW) qui a le plaisir d’accueillir en son sein deux nouveaux membres : Christine Oriol et Jean-Pierre Nicollet. Le CA et l’équipe salariée remercie grandement Laurence Roussel, Stanislas Besson et Fleury Gelay, arrivés en fin de mandat, pour leur investissement au sein de la gouvernance de notre association.
A noter : en complément de ces travaux statutaires, l’Assemblée générale a adopté à l’unanimité une motion demandant le maintien de la desserte ferroviaire du Briançonnais, en apportant son soutien à ses trains, en particulier les trains de nuit, à leur financement et à l’entretien des matériels roulants et des lignes.

En conclusion de cette assemblée générale et des rassemblements de ce week-end, Frédi Meignan a exprimé sa satisfaction quant à la capacité de MW de fédérer les grands acteurs du monde de la montagne autour des questions essentielles qui permettront demain l’émergence dans les territoires de montagne d’une véritable « montagne à vivre ».

Diffuser cet article :


Partager