Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

La Transvalquad ne renaîtra pas !

18 juil. 2016

JPEG - 359.1 ko

La « Transvalquad », c’était un rassemblement de plusieurs milliers de quads venus de toute l’Europe, lâchés pendant cinq jours à travers tous les espaces naturels de la commune de Valloire, en Savoie, dans les premiers jours de juillet.

Fédérées par Mountain Wilderness et Vivre en Maurienne, de nombreuses associations se sont a l’époque engagées pour que cessent les impacts importants sur l’environnement de cette manifestation motorisée (Retrouvez quelques photos des manifestations).

La mobilisation des associations avait amené la préfecture a rependre les choses en main, en interdisant petit à petit, d’une édition à l’autre, le passage des quads dans les espaces sensibles : cours d’eau, zones humides, sites fragiles et en limitant le nombre de participants et la longueur des itinéraires. Dans le même temps, informés par les associations de leurs droits, les agriculteurs interdisaient le passage sur leurs terres, et le Conseil municipal de Valmeinier interdisait le passage de la Transvalquad sur toute la commune : « On est choqué de voir que l’on nous pourrit la vie pendant cinq jours avec 3000 quads, ce n’est pas cette image-là que l’on veut donner de la montagne » témoignait le maire de l’époque.

Cette mobilisation sur plusieurs années portait des fruits en 2010, avec une dernière édition de la Transvalquad, qui fut très décevante pour les participants qui n’avaient pas pu sillonner la montagne à leur guise, comme ils en avaient l’habitude lors des éditions précédentes.

Fin 2015, l’organisateur de cette défunte « Transvalquad » a souhaité faire renaître cette manifestation en Haute-Savoie, démarchant en ce sens les élus de Morzine. Une 1re édition était alors annoncée du 14 au 17 juillet 2016, comportant « un circuit touristique d’une centaine de km (dont 10 km sur Morzine) répartis sur 4 stations (Morzine, Samoens, Verchaix et Sixt). »
Tandis qu’une pétition recueillait localement plusieurs milliers de signatures contre ce « Festival international de quads et SSV », la Frapna, la FFCAM, CIPRA et Mountain Wilderness, accompagnés du représentant du collectif local, rencontraient le préfet de la Haute-Savoie pour lui faire part des risques que fait peser sur l’environnement l’organisation d’une telle manifestation.
Suite à l’argumentation de nos associations, le préfet a assuré qu’il n’autoriserait aucune circulation de quads sur le salon, que ce soit en randonnée ou sur des terrains d’essai.

Les organisateurs, pour qui l’attractivité d’une telle manifestation réside justement dans la possibilité offerte aux pilotes de quads de « sortir des sentiers battus », ont préféré jeter l’éponge : la « Trasvalquad II » n’aura pas lieu en 2016 !

Diffuser cet article :


Partager