Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Nos 600 coeurs ont remporté la partie !

16 déc. 2016

JPEG - 155.5 ko

Le 25 novembre dernier, la commune de Chamrousse présentait en Commission UTN [1] de Massif un projet de restructuration du Recoin, l’un des trois pôles de sa station de ski, avec Roche-Béranger et Bachat-Bouloud.
Une restructuration jugée nécessaire car en dehors de la reprise de l’ancienne gare du téléphérique et de la construction d’un nouvel office de tourisme, le site du Recoin a plutôt mal vieilli, avec un schéma de fonctionnement obsolète, notamment au niveau de la circulation automobile qui vient perturber le fonctionnement du front de neige.
Un projet d’urbanisme ambitieux a été retenu par la commune, qui comprend un certain nombre de construction nouvelles, résidences de tourisme, hôtellerie, commerces, services, salle multimédia, centre « balnéotonique », espaces de séminaires et de coworking... ainsi que de l’habitat permanent.

Chamrousse abandonne ses projets d’extension du domaine skiable !

L’un des enjeux qu’il nous fallait porter lors de l’examen de ce dossier —outre les questions habituelles liées à la gestion de l’eau par exemple― est celui de la compatibilité du domaine skiable avec les hébergements projetés. En gros, la question posée fut : « Chamrousse veut elle toujours agrandir son domaine skiable ? Ce projet d’urbanisme servira t’il à justifier un tel agrandissement ? »
On se rappelle en effet des déclarations récurrentes de son maire quant à sa volonté d’équiper le secteur des Vans et de la mobilisation que cela avait créé.
Lire nos articles :
- Extension de Chamrousse : un pas vers les Vans, un recul d’un siècle
- 600 cœurs à l’unisson pour les Vans !

A la question directe que nous leur avons posé, les représentants de la station ont clairement répondu : « Chamrousse a un domaine skiable sous exploité par rapport à la clientèle. A terme, il sera nécessaire de renfoncer la liaison entre le Recoin et Roche-Béranger en intégrant les enjeux de mobilité durable, donc sans doute par télésiège. Mais il n’est pas question d’étendre le domaine skiable. »

Une très bonne nouvelle pour tous les amoureux du vallon des Vans et du massif de Belledonne : nos 600 cœurs ont été entendus !
Et de ce fait, nous avons validé avec les autres membres ce projet de restructuration du secteur du Recoin. Mountain Wilderness est complétement disposé à travailler avec la mairie de Chamrousse pour réfléchir à un tourisme de montagne tourné vers l’avenir !

[1Unité Touristique Nouvelle

Diffuser cet article :


Partager