Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Drouzin-le-Mont, vous remettez ?

21 févr. 2011

Comment ça non ? Faites vous donc partie de ces quelques uns qui n’ont jamais fréquenté ce haut lieu du ski alpin, si l’on en juge par l’attractivité énorme dont il semble jouir et son besoin impératif de croître ?
Bon, alors pour les moins chanceux d’entre vous, ceux qui n’ont pas eu la chance de découvrir ce lieu magique et de faire glisser leurs spatules en ce spot de premier ordre, vous informer sur ce qui s’y trame peut se révéler utile : Drouzin-le-Mont est une petite station de ski haut savoyarde située au Col du Corbier, sur la commune du Biot, dans le Chablais, à peu près au centre d’un triangle Thonon-les-Bains, Morzine, Chatel. Altitude:1230/1650mètres ; 2télésièges-4téleskis-2filsneige, 16 pistes : 2 vertes, 8 bleues, 5 rouges, 1 noire.
A cela rien de reprochable : vocation familiale , tarifs abordables.
Ce qui l’est par contre, c’est l’exemple de la destruction d’un site que constitue l’implantation de cette station : sur un site de basse altitude (sommet à 1650 !), sur un lieu naturel hors village (donc station constituée quasiment exclusivement de lits froids, les résidences secondaires étant déjà au nombre de plus de 500 sur la commune), faite d’immeubles disproportionnés, sans réengazonnage, sans mise en place de transports en commun, sans volonté de masquer l’inévitable retenue collinaire ... En un mot, un beau gâchis.

Si les choses s’arrêtaient là, elles ne mériteraient pas un article sur ce site internet tant les cas similaires sont nombreux dans nos montagnes. Mais là où la chose devient risible, ou à pleurer, selon le caractère de chacun, c’est qu’est prévue une révision du plan local d’urbanisme (PLU) de la commune du Biot en vue de rendre constructible une nouvelle zone dans ce secteur du Col du Corbier, déjà tant défiguré ! Mieux encore, la vente des terrains qu’il s’agit de rendre constructible est envisagée pour le même promoteur que celui dont les dégâts sont déjà bien présents ; gageons que le souci environnemental ne sera pas de la partie !
Panorama_col_corbier
Outre ce problème, il s’agit de toutes façons d’un projet :
- démesuré, prévu sur une surface de 14 500 m2, comportant des immeubles jusque 18,50 m de hauteur, qui ne tient pas compte du sous dimensionnement du réseau d’assainissement en période de haute fréquentation,
- d’un projet rédigé « à la va vite », sans surfaces au sol indiquées, sans plan-masse, sans indications d’espaces verts, d’espaces inter-immeubles, de parkings,
- d’un projet anachronique dans le contexte de réchauffement climatique puisque, cerise sur le gâteau, concernant le domaine skiable, il est prévu une liaison ex nihilo avec la station d’Abondance, guère plus élevée et pas plus enneigée (vous vous souvenez qu’elle avait fermé 2 ans avant de ré ouvrir, rachetée par un riche promoteur américain), et située tant qu’à faire...en plein cœur une ZNIEFF (zone d’intérêt faunistique et floristique).
Bref, le type même d’un projet à combattre, ce, qu’à quelques uns, membres d’associations s’intéressant à la protection de la montagne, nous nous efforçons de faire.
Vous pouvez vous aussi participer, comme nous venons de le faire : l’enquête publique se déroule en effet jusqu’au samedi 5 mars 2011 à 12 h. D’ici là, si vous souhaitez faire connaître votre avis, voilà ce qu’il vous est possible de faire :
- écrire au commissaire enquêteur : à l’attention de M.Gosseine, commissaire enquêteur, mairie, 74430 LE BIOT (sous pli confidentiel) ;
- écrire à l’adresse suivante un courriel que nous remettrons en mains propres le 5 mars au commissaire enquêteur : mfpthonon@hotmail.fr (bien mettre en tête de mail « pour transmission à M. Gosseine, commissaire enquêteur, PLU de la commune de Le Biot).
Olivier DESPICHT,
délégué de Mountain Wilderness pour le Chablais.
 

Diffuser cet article :


Partager