Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Femmes des cimes et d’ailleurs

28 sept. 2016

JPEG - 271.3 ko

L’histoire, d’abord, est celle d’une rencontre entre des femmes à la fois proches et lointaines : 12 femmes (8 françaises et 4 latino-américaines). Des femmes qui, bien que vivant sur des continents différents, ont pour habitude de s’aventurer en haute montagne et avaient envie de réaliser une expédition ensemble. C’est aussi l’histoire du « dépassement de soi », en tant qu’être humain face à la rudesse de la nature, en tant que femmes libres, autonomes, évoluant en milieu hostile.

Voilà le synopsis du documentaire que l’équipe d’Images Solidaires, une association d’éducation citoyenne qui travaille sur l’image au sens large : image de soi, image des autres, stigmatisation médiatique, préjugés... est partie tourner cet été en Bolivie. 6 femmes du GFHM (Groupe Féminin de Haute Montagne) de Grenoble, ont rejoint 4 femmes andinistes (de l’association Mujer Montaña) pour gravir ensemble des sommets.

Pendant 4 semaines Christelle l’ethnologue, et Marie la vidéaste d’Images Solidaires, ont pris part et filmé cette aventure humaine. Elles ont accompagné les 10 femmes, en les filmant, dans l’ascension de sommets andins et dans cette rencontre interculturelle.

Un film pour mettre en lumière la présence des femmes en haute montagne

Bien que moins nombreuses que leurs homologues masculins, les femmes alpinistes relèvent des défis considérables mais leur invisibilité sur les écrans reste manifeste. C’est pourquoi, Images Solidaires a voulu mettre la lumière sur ces amoureuses des cimes à travers la réalisation d’un film cherchant à donner envie à d’autres femmes de se rapprocher de la montagne.

Ce film cherchera aussi à mettre en avant l’aspect humain de cette aventure sportive. Il se questionnera sur ce qui incite ces femmes à s’aventurer entre les crevasses ou à escalader les falaises. A comprendre aussi comment cela est perçu par leur entourage. Comment les différences de chacune se sont-elles articulées dans le groupe ? Dans les cordées ? Jusqu’aux sommets ?

FEMMES DES CIMES EN QUELQUES CHIFFRES

Et pour arriver jusqu’au sommet, il a fallu du courage à cette cordée interculturelle !
Un mois, deux étapes, douze femmes, deux sommets à plus de 6000 mètres d’altitude : le Chachacomani (17h de marche) et le Huayna Potosi, 15 jours de tourista, 30 soupes de Quinoa, un nombre considérable d’engueulades, de pleurs, et de rires, 658 Lamas croisés, 5 mules et 10 porteurs, 1 cuisinière : Alicia, de la neige, des crampons et des piolets, et des petits chaussons duvet…

Rien n’a été simple. Certaines choses qui avaient été prévues n’eurent pas lieu. Et d’autres non planifiées, eurent lieu. Mais des sommets ont été atteints. Chacune des participantes a pu gravir le sien, qu’il soit géologique ou intérieur et qui restera marqué comme un apprentissage pour la vie à venir.

ALLER PLUS LOIN

- www.images-solidaires.net
- www.facebook.com/Imagesolidaires

Diffuser cet article :


Partager