Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Sortie automnale sans voiture dans le parc naturel régional du Vercors

2 oct. 2017

JPEG - 247 ko
Qui a dit que la randonnée se pratiquait uniquement en été ?
Ce weekend du 23-24 septembre un groupe de 8 marcheurs motivés a pu profiter des beaux jours de ce début d’automne pour effectuer une traversée de la Drôme à l’Isère. Et ce, bien entendu, en utilisant au mieux le réseau de transports en commun : on vous raconte.

7h40, GARE ROUTIÈRE DE GRENOBLE

JPEG - 99.9 koAlors que l’aube se lève, nous prenons la ligne Transisère qui nous éloigne du bruit et de l’agitation de la ville le temps d’un weekend. Direction Villard-de-Lans où une navette dite de « service de correspondance » nous attend afin de rejoindre notre départ de randonnée à Saint-Martin-en-Vercors. Chacun a pris le soin de réserver sa place à l’avance et grâce à la ponctualité et l’efficacité de ce service nous voici bien loin de l’agglomération après une heure à peine de trajet.

Afin d’être tout à fait plongé dans l’atmosphère montagnarde notre petit groupe à la chance d’être escorté par Julien Schmitz, accompagnateur en Montagne et photographe de surcroît, et Éric Charron, éco-garde du parc naturel régional du Vercors sur le secteur Vercors Drômois. A leurs côtés, l’expédition fut riche en enseignements sur le parc : son environnement, sa faune, sa flore mais aussi sur son rôle. Ainsi, en plus de découvrir une approche de la montagne sans voiture, c’est un territoire que nous avons rencontré.

JPEG - 108.1 ko

IMMERSION ET RETOUR

Après une journée de marche et d’émerveillement, rien ne vaut un bon refuge et un accueil de qualité ! C’est ce à quoi nous avons pu goûter en arrivant à l’auberge-refuge de Roybon. Une boisson fraîche, un repas copieux et appétissant (tarte aux légumes pour les uns, caillette drômoise pour les autres, tarte aux noix « maison » pour tout le monde !) et un bon lit douillet pour repartir bien frais le lendemain !

Dimanche, le soleil était toujours au rendez-vous. Après une traversée de la plaine d’Herbouilly dans la brume matinale et un passage par le belvédère de Château-Julien, notre guide nous a montré le scialet de Malaterre, gouffre profond de 118 mètres ! Une fois que nous avons dépassé l’atmosphère humide de la forêt, nous basculons du côté isérois où nous profitons d’une dernière pause sur les hauteurs de Corrençon-en-Vercors. C’est à l’office du tourisme de ce village que la transport à le demande (TAD) Transisère nous récupère, fourbus mais heureux de cette expérience, pour nous acheminer jusqu’à notre point de départ : Grenoble.

En définitive, ce fut un weekend riche en échanges et en découvertes, au travers duquel notre petit groupe peut se féliciter d’avoir rejeté 16 fois moins de Co2 dans l’atmosphère grâce à l’utilisation des transports en commun !

EN SAVOIR PLUS

-  PDF - 3.2 Mo Ligne 5100  : Grenoble - Villard-de-Lans
-  PDF - 766.1 ko Ligne 5130 (TAD) pour relier Corrençon à Villard-de-Lans (et Grenoble)
- Profitez des services à la demande dans tout l’arrière-pays drômois et les Baronnies
- Réalisez votre propre sortie sans voiture & participez au concours Changer d’approche 2017/2018

APPEL A BÉNÉVOLE !

- Participez avec nous à la conception de la plaquette 10 idées de sorties sans voiture dans le Vercors en testant les sorties proposées. Vous êtes intéressé-e ? Contactez cda@mountainwilderness.fr

JPEG - 278.7 ko
JPEG - 293.9 ko
JPEG - 42.8 ko

Diffuser cet article :


Partager